Université d’automne "Plus de populisme pour plus de démocratie"

Organisé par : Peuple et Culture

  • L’élection récente de Donald Trump à la tête de la 1ère puissance économique est un des nombreux signes que le monde a soif de changement. Mais sur quoi repose ce désir d’un autre projet de société ? Est-ce sur une remise en cause de la démocratie représentative où le pouvoir des citoyens est confisqué par une élite coupée de la réalité sociétale ?
    Est-ce sur une dénonciation de l’économie globalisée et mondialisée qui, encore et toujours, enrichit le fameux 1% et appauvrit les 99 autres ?
    Ou bien est-ce sur les puissants mécanismes émotionnels que sont la peur et la haine qui poussent certains individus à adopter des comportements de repli sur soi et de rejet de l’étranger, de l’immigré, du réfugié, tous candidats désignés pour assumer l’ensemble des maux de société ?
    Et si c’était tout à la fois ?

    Marine Le Pen a félicité Mr Trump, affirmant qu’il s’agit là de la victoire d’un peuple libre. Libre de quoi ? S’affranchir de la classe politique gouvernante pour choisir comme un candidat « produit des 1% » n’est pas, de notre point de vue d’acteur de changement, une émancipation du peuple mais le résultat de la manipulation d’une masse en quête d’un autre projet politique.
    Plusieurs experts affirment qu’une onde de choc venant des USA va se propager sur le reste de monde, et en Europe plus particulièrement où nous avons déjà pu constater les prémisses d’une transformation démocratique.
    Quels sont les différents problèmes ? Quel projet de société souhaitons-nous défendre ? Que faisons-nous pour y parvenir ?

    "Plus de populisme pour plus de démocratie", c’est vouloir rendre au peuple son pouvoir citoyen et notamment, en lui permettant de comprendre la complexité de cette réalité. C’est aussi faire en sorte d’empêcher certains de se saisir de cette opportunité pour faire bien pire...

  • emilie.deliamchine@peuple-et-culture-wb.be ou 04/368.82.32