Le sel de la terre

Organisé par : ATTAC

  • Projection dans le cadre du cinéma d’ATTAC.
    Un film culte. Un des premiers longs métrages à promouvoir, au cinéma, le point de vue du féminisme social et politique. Un film banni et censuré aux USA.
    Le Sel de la terre présente l’histoire authentique de mineurs mexicano-américains de l’État du Nouveau-Mexique (aux États-Unis), luttant pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Le onflit social est raconté par Esperanza Quintero (jouée par l’actrice Rosaura Revueltas), trente-cinq ans, enceinte de son troisième enfant et mariée à Ramon, employé à la mine depuis 18 ns. Les deux revendications principales des grévistes sont l’égalité des salaires avec les ouvriers américains et la sauvegarde de la sécurité par la suppression du travail en solitaire. Les épouses des mineurs souhaiteraient inscrire une revendication supplémentaire : la fourniture d’eau chaude courante dans les maisons louées à la compagnie minière.

    Aux Etats-Unis, la sortie du film va faire scandale. Le réalisateur Herbert Biberman, le scénariste Michael Wilson, et le producteur Paul Jarrico figurent tous trois sur « la liste noire d’Hollywood », soupçonnés d’appartenance au Parti communiste américain.

    Le Sel de la terre sera aussitôt boycotté par quasi toutes les salles de cinéma, au motif qu’il s’agit là d’un film « subversif et bolchéviste ». En Europe et dans les pays de l’Est, le film rencontrera par contre un extraordinaire succès public. Raison de plus pour (re)découvrir ce véritable chef-d’œuvre.

  • bxl1.info@attac.be



Ceci pourrait aussi vous intéresser :