La nouvelle Constitution népalaise, un processus sous tension

Organisé par : Quinoa

  • 20 septembre 2015. Le Népal, petit pays himalayen ‘vissé’ entre l’Inde et la Chine devient la plus jeune république fédérale au monde, après la promulgation d’une nouvelle Constitution. Un événement perçu comme la prémisse d’une paix durable et ce après 10 année de guerre civile (1996-2006). La promulgation de cette Constitution ne fait pourtant pas l’unanimité : elle a donné lieu à des manifestations de la minorité ethnique Madhesi, d’origines indiennes, se considérant marginalisée par la nouvelle Loi. En pleine reconstruction -suite au séisme d’avril 2015-, le Népal doit aujourd’hui faire face à un blocus imposé par l’Inde, opposé à plusieurs clauses de la Constitution. Cette mesure affecte directement le Népal, qui s’approvisionne en Inde pour la totalité de ses besoins en combustible et pour un grand nombre de denrées…

    Quels sont les attentes nourries par les différentes tendances de la société civile népalaise à l’égard de cette Constitution ? Le blocus, une démonstration de force de la part de l’Inde ? Quels sont les impacts de ce blocus sur le processus de reconstruction ? Quelle est la position de la Chine au cœur de ces tensions ?

    Le point avec Gauri Pradhan, défenseur des droits de l’Homme au Népal, Président-fondateur de l’ONG Child Workers in Nepal -partenaire de Quinoa au Népal-, et Coordinateur international de LDC Watch.

    Quand ? Jeudi 10 décembre 18h30 – 20h30
    18h30 : accueil – 19h00 : début de la rencontre
    Où ? Mundo-b, 26 rue d’Edimbourg 1050 Bruxelles – salle Fair Trade

  • commu@quinoa.be