La Wallonie, une économie sous dépendance ?

Organisé par : Gresea

  • Dans le cadre de la Foire du livre politique, le Gresea organise, le dimanche 20, un débat en partenariat avec le Crisp.
    Selon le CRISP, une très faible minorité d’entreprises (2%) en Wallonie se trouve sous le contrôle d’un groupe étranger. Néanmoins, ces groupes pèsent fortement sur l’emploi (31,4%) et la création de richesse en Région wallonne. Or, après la sidérurgie liégeoise, la fermeture de Caterpillar à Gosselies montre que l’investissement étranger peut être volatil. La dépendance externe de l’économie wallonne condamne-t-elle la région à une instabilité chronique ? Peut-on imaginer, au 21ème siècle, un développement économique moins dépendant des grands groupes internationaux ? L’économie wallonne doit-elle, au contraire, s’accommoder de restructurations permanentes et tenter d’en atténuer les effets sociaux ?

  • info@gresea.be