Renforcement, succès et impasses du modèle extractiviste en Argentine

Organisé par : Gresea

  • Projection suivie d’un débat en présence du réalisateur Grégory Lassalle.
    En Argentine, le 10 décembre 2015, le libéral Mauricio Macri succède à la présidente Cristina Fernández de Kirchner. Les élections semblent confirmer l’actualité sociopolitique de l’Amérique latine et, plus précisément, son « virage à droite », dorénavant devenu un lieu commun pour désigner le contexte actuel de la région. Le terme « droite » est employé pour désigner une orientation politique pro-marché, opposée à une vision pro-état. Mais peut-on simplifier la complexité des rapports entre l’État et le marché par le clivage gauche/droite ?
    Ces gouvernements de « gauche », caractérisés par l’intervention étatique, ont fait le pari de l’extractivisme au nom du contrôle de « la rente extractive ». L’utilisation de la fracturation hydraulique est une excellente illustration des conséquences sociales, environnementales et économiques de ce modèle.
    Quelles sont les ruptures et les continuités des politiques visant une meilleure distribution de la richesse sur base du modèle extractiviste ? La lutte contre l’extractivisme est-elle possible sans prendre en compte le modèle de production capitaliste ? Autant de questions qui seront discutées lors du débat qui suivra la projection du documentaire "Terres de schiste" en présence de Grégory Lassalle (réalisateur du film) et Natalia Hirtz (l’une des auteurs du Gresea Échos 87, « Le virage à droite en Argentine »).

    Programme
    18h30 : Projection du film « Terres de schiste » de Grégory Lassalle
    19h30 : Débat
    Quand ? Le 7 novembre 2016 à 18h30
    Où ? Université Populaire, 26 rue de la Victoire à 1060, Bruxelles
    Réservation souhaitée à info@gresea.be

  • info@gresea.be - 02/219.70.76

  • Documents annexes :