AGORA - Réappropriation de l’espace et du débat publics

  • « Se réapproprier l’espace public : souvent illégal, toujours possible, obligatoire »

    En quelques mots d’un acteur militant de la société civile, voici résumé le sujet de notre prochain apéro-expo.

    L’espace public, c’est le débat citoyen. C’est la chose politique. Et ce sont, bien entendu, tous ces espaces qui, bien qu’ils appartiennent à la collectivité, ne lui offrent une place qu’au prix d’une revendication militante de son pouvoir de la prendre. Sans cela, l’espace public semble appartenir à celui qui l’achète ou le loue.

    Les événements officiels sont autorisés, les pubs ont pignon sur rue, une rue pourtant interdite (à moins d’une autorisation officielle) à la manifestation. Car si Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses (Déclaration des Droits de l’Homme de 1789), c’est pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi . Et l’ordre public est délimité par… un pouvoir public peu enclin à inclure les citoyens dans le débat.

    Pouvoir public qui se voit parfois même exclu lui-même du débat, comme ce fut le cas lors des négociations du TTIP qui furent tout, sauf transparentes.

    Depuis toujours, des gens occupent l’espace public, forcent le débat, interpellent, surprennent, détournent, parfois au risque d’arrestations et de poursuites. Depuis que le slogan « Stop TTIP » orne nos paysages urbains, leur capital sympathie a augmenté dans les médias et l’opinion publique. Aujourd’hui, même des tribunaux reconnaissent la désobéissance civile comme outil d’expression démocratique.

    Le jeudi 1e juin, dès 18h30, l’ARC vous propose de poser un regard sur ces citoyens qui, de plus en plus nombreux et de diverses manières, ont décidé de reprendre ce qui nous appartient.

    Leurs initiatives seront visibles dès 18h30 et toute la soirée à l’ARC, rue de l’association 20, 1000 Bruxelles.

    Pour l’occasion, un membre de Sang d’Encre réalisera une nouvelle fresque dans la cour.

    Entrée gratuite
    Bar et petite restauration à prix démocratique.

    Info : communication@arc-culture.be – 02/219.68.88

  • eliane.gobert@arc-culture.be

  • Documents annexes :